Voir les conférences de 2010 2009 2008 2007 2006 2005
 

2010 – Cycle des conférences apéritives de l’APHPO

En 2010, le thème des conférences apéritives de l’APHPO est le suivant : « La mer et le rivage roussillonnais ». Ce cycle annuel porte sur la connaissance du patrimoine maritime roussillonnais et notamment sur deux de ses aspects principaux et parfois contradictoires : d’une part l’essor économique et démographique de la façade maritime, et d’autre part la préservation et la valorisation de sa richesse environnementale.

 

Conférences apéritives 2nd semestre 2010

Au second semestre 2010, des invités de l’APHPO et du CREC : auteurs, responsables d’associations culturelles et environnementales, ayant leur siège sur le littoral des Pyrénées-Orientales, viendront présenter leurs publications et travaux dans le cadre des conférences apéritives. L’information sera donnée par l’imprimé de liaison mensuel « Les échos de l’APHPO ».

 
 
Organisé en partenariat avec l’Institut Franco-Catalan Transfrontalier de l’université de Perpignan, le cycle 2010 des conférences apéritives se tient à la Maison des Pays Catalans, chemin de la Passio Viella à Perpignan. Cliquez sur Plan d’accès à la Maison des Pays Catalans.
 
     
 

Mercredi 23 février 2011

« La mer dans les collections anciennes » : cartographie, ouvrages anciens, expéditions scientifiques, techniques de navigation et de pêche, savants collectant de nouvelles espèces : tels sont les thèmes, généraux et locaux, qui seront évoqués lors de la présentation des fonds patrimoniaux de la Médiathèque de Perpignan.

 
     
 

Mercredi 26 janvier 2011

La Franqui, un des « écarts habités » de Leucate, a pour seules activités la pêche, la contrebande et la surveillance maritime, militaire ou douanière, jusqu’au début du XIXe siècle. Le site attire les amateurs de bains de mer. La famille Bertrand, en particulier Emile Bertrand, exploite ces avantages et crée la plus ancienne station balnéaire du littoral audois.

 
     
 

Mercredi 15 décembre 2010

Le journal tenu par le pasteur Vernier tout au long de sa vie présente l’intérêt de transcrire les événements sans aucun filtre. La période de 1939-1944 durant laquelle G. Vernier est établi à Collioure, apparaît la plus dense en événements dramatiques. Un pasteur visite les « camps de concentration », les hôpitaux, la maternité d’Elne et la pouponnière de Banyuls ; il est membre de l’organisation de l’Eglise réformée c’est-à-dire qu’il utilise des réseaux d’aide protestante, ce qui permet de connaître mieux leur action pendant ces temps difficiles.

 
     
 

Mercredi 24 novembre 2010

« Histoire de corail en Méditerranée ». Rouges, blancs, roses ou jaunes, plusieurs espèces de coraux peuplent la Méditerranée dans les fonds accessibles en plongée : le corail rouge est le plus célèbre : symbole d’abondance, de chance ou objet de décoration, il est très recherché d’où son exploitation excessive. Moins connus car vivant dans les canyons sous-marins, des coraux blancs foisonnants développent des colonies spectaculaires entre 300 et 500m de profondeur. Conférence illustrée par Mme Aline Fiala-Médioni, Professeur en biologie marine et océanographie biologique, retraitée de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris 6), ancienne directrice adjointe du Laboratoire Arago de Banyuls-sur-Mer et spécialiste de la faune profonde.

 
     
 

Mercredi 20 octobre 2010

Conférence par Samuel Villevieille : les ex-voto marins, œuvres pieuses ou bien art « naïf », témoignent des risques et périls encourus par les gens de mer. Les peintures et les maquettes votives du Roussillon apportent un éclairage sur la vie des marins, les embarcations qui parcouraient les mers du globe et sur les représentations des dangers liés à la navigation. Ces vœux intéressent plusieurs disciplines, l'histoire maritime et l'histoire de l'art mais aussi l'ethnologie.

 
     
  Mercredi 22 septembre 2010

Collioure de la Ville royale à la Côte Vermeille. La conférence de Bernard Banyuls s’articule autour de trois points : évolution de la Ville Royale qui perd son statut et une partie de son territoire ; naissance de la Côte Vermeille : son évolution économique, de la vie maritime à la vie touristique ; les différents modes de navigation qui suivent ces transformations et les conséquences de cette évolution.

 
     
  Mercredi 12 mai 2010

Conférence de J. Becat, professeur émérite et membre de l'Institut d'Estudis Catalans : la position de l'IGN sur la graphie des noms de lieux est claire et sans ambages : « il est nécessaire de déterminer l’aire dialectale à laquelle appartiennent les toponymes de la région intéressée et d’appliquer les principes de notation propres à chaque aire dialectal » et « il convient de préserver l’intégrité des toponymes dialectaux ». Comment cette doctrine s'applique-t-elle dans le cas des noms de lieux d'origine catalane sur les deux feuilles qui couvrent la plaine littorale et les Albères ?

 
     
  Mercredi 07 avril 2010

Conférence de L. Fonquernie : en 1746, le navire Ste Rose rempli de balles de textile s’échoue sur la plage de Torreilles. Quelle est la procédure suivie par l’Amirauté de Collioure afin de sauver personnes et cargaison ? La côte roussillonnaise se situe alors au coeur d’un vaste réseau commercial reliant les ports de Marseille et d’Alicante, à destination des Amériques ; les textiles en sont les principaux acteurs.

 
     
  Mercredi 17 mars 2010

Etre protestant à Collioure : comment s’est constituée la communauté protestante de Collioure, quelle a été sa place dans le protestantisme français en conservant son identité catalane ? Telles sont les questions traitées par Madeleine Souche, présidente de l’APHPO et docteur en histoire, spécialiste du protestantisme méridional, lors de cette conférence illustrée.

 
     
  Mercredi 10 février 2010

Conférence de Bernard Banyuls : la typologie de la navigation sur la côte roussillonnaise dans le Golfe du Lion est issue de fortes contraintes physiques, politiques et d'aménagement du territoire. La typologie des embarcations et des moyens de propulsion est à l'image même de ces évolutions au cours de cette époque agitée qui, en deux cents ans -XIXe-XXe s.- a complètement transformé ce pays.

 
     
  Mercredi 13 janvier 2010

Présentation par E. Praca de l’ouvrage « Sous la tonnelle. Lettres de Paulilles en 1909 ». Cet ouvrage recense une série de lettres rédigées par Paul Astorg, alors sous-directeur puis directeur de la dynamiterie de Paulilles (Pyr.-Or.) et évoque l’histoire d’un secteur économique rare : l’industrie privée des explosifs. La conférence illustrée retrace la chronologie de la dynamiterie et ses rapports avec la mer.

 
           
Voir les conférences de 2010 2009 2008 2007 2006 2005

Haut de page